Le handisport évolue mais a encore une grosse marge de progression à Charleroi

« Le cécifoot m'a permis de retrouver la passion » Méconnu du grand public, le cécifoot est une variante du football réservée aux malvoyants et aux non-voyants. 

À Charleroi, le club a été créé en 2013 par Michel Bertinchamps, l'actuel entraîneur, et son fils Jean-Michel, joueur et secrétaire du club. Et c'est au cours de la saison 2015-2016 que le Sporting s'est associé à cette nouvelle entité. « J'ai découvert le cécifoot en 2011 durant mes études d'éducateur spécialisé à Condorcet, à Marcinelle. 

C'est mon prof d'éducation physique qui m'a parlé de football pour non-voyants et du fait qu'une équipe existait à Anderlecht. Nous sommes alors partis à Bruxelles pour une initiation et j'ai accroché directement », précise Jean-Michel.

C'est donc ainsi qu'est née la structure dont les entraînements et les matches se déroulent aujourd'hui dans les infrastructures de la Zebra Belfius Academy. « Les joueurs portent un masque sur les yeux pour être égaux, car les joueurs n'ont pas tous la même déficience visuelle. Seul le gardien est voyant. Pour savoir où se trouve le ballon, celui-ci est muni de clochettes à l'intérieur.

 La discipline se pratique sur un terrain synthétique de 20 mètres sur 40 mètres avec deux balustrades limitant les côtés. Le gardien ainsi que deux coaches sont présents pour guider les joueurs », explique le président du Cécifoot Charleroi, Roberto D'Ortona.

« Pas de championnat en Belgique»

En Belgique, le nombre de clubs (trois) étant trop limité, il n'y a pas de championnat. Le club carolo part donc souvent à l'étranger pour prendre part à des tournois. « Nous faisons des matches amicaux durant l'année contre les deux autres équipes belges (NDLR : Anderlecht et le Standard de Liège) et participons à des compétitions à l'étranger », détaille le président. « Nous avons déjà pris part à des tournois en Italie, en République tchèque et en Allemagne. On voyage pour jouer un maximum de matches parce qu'il faut réussir à motiver les joueurs. »Mais en mai dernier, une Coupe de Belgique était organisée avec les trois clubs du pays. 

Malgré le peu de participants, le président carolo voit le positif : « C'est avec ce genre d'événements que l'on pourra promouvoir la discipline. »Roberto D'Ortona affirme par ailleurs que la Belgique est en retard sur les autres pays européens dans le handisport et surtout dans le cécifoot. « La discipline évolue bien en Italie, on y retrouve des équipes de jeunes ainsi que des équipes féminines. 

C'est le cas en France également. Il y a pas mal de pays plus évolués que le nôtre. »Mais ce n'est pas seulement le championnat belge qui est sous-développé, l'équipe nationale, les Belgian Blind Devils, subissant le même sort. « L'équipe nationale existait et a même participé à la Coupe d'Europe en 2019 à Rome, mais depuis plus rien. 

Cette année, avec les présidents des deux autres clubs, nous avons créé un comité de gestion pour relancer l'équipe nationale afin de motiver les joueurs. »

Gageons que cela permettra à la discipline d'être mise un peu plus en lumière.

« On manque de médiatisation »

La Ligue Handisport Francophone suit une trentaine d'athlètes de haut niveau dont Piotr Van Montagu. Une équipe de trois personnes s'occupe de ces sportifs pour la logistique et l'administration.

« Pour les championnats du monde et les compétitions internationales, c'est la LHF et l'Adeps qui interviennent en fonction de mon statut d'Espoir international. Je reçois des subsides pour les frais de déplacement, de logement, etc. J'ai aussi des aides dont celle d'un kiné qui vient avec nous en compétition internationale et d'un préparateur mental.

 J'ai en outre la possibilité d'être suivi par un diététicien », explique l'archer, qui a pour objectif de se qualifier pour les Jeux paralympiques de Paris en 2024.Les clubs et les sportifs bénéficient de l'aide de la LHF, mais les sponsors n'affluent pas du côté du handisport, comme l'explique Roberto D'Ortona, président du Cécifoot Charleroi : « On reçoit des subsides de la Province, de la Ville et des sponsors. Mais pour ce dernier point, c'est compliqué car on manque cruellement de médiatisation, on ne parle jamais de nous. »

À Charleroi, les structures ne manquent pas, à l'image du SPH (Sports pour Handicapés) Fleurus qui permet notamment à de nombreux sportifs atteints de déficiences tels que le nageur Aymeric Parmentier de réaliser de belles performances à l'échelle nationale et internationale. Mais on en demande évidemment encore plus afin que tout un chacun puisse avoir une telle chance à l'avenir.

© DYLAN REGULA-CARTONLA NOUVELLE GAZETTE CHARLEROI Vendredi 8 juillet 2022

Démonstration au Community Day du club Crossing Vissenaken.

Pour clôturer la saison 2021 2022, nos CéciZèbres étaient en démonstration au Community Day du club Crossing Vissenaken équipe de P3 en Brabant Flamand.

Initiation et démonstration chez notre sponsor Upsport qui a fabriqué nos nouveaux masques qui permettent à nos CéciZèbres de jouer les rencontres en toute sécurité.

Merci à la team de Wim pour le super accueil.

Maintenant place aux vacances et au repos bien mérité. Et on vous donne rendez-vous très bientôt pour de nouvelles aventures

Prolongation de notre partenariat avec RG Gloves 

Bonne nouvelle pour nos gardiens
RG Gloves prolonge d'une année supplémentaire son partenariat avec le Cécifoot Charleroi
Pour une 7e saison de partenariat. 

Grande nouveauté pour la saison 22/23, nos gardiens ainsi que notre page vous partagerons des codes de parrainages afin de bénéficier d'une réduction de 10% lors d'une commande sur https://gbs-france.com (le fonctionnement vous sera expliqué prochainement )

Remise du prix du zèbre d'or de la saison à Hervé Koffi pour Maxime et Alain

Ce samedi à l'occasion du dernier match à domicile du Sporting de Charleroi, nous avons eu l'immense chance de remettre le prix du zèbre d'or de la saison à Hervé Koffi . Super moment pour Maxime et Alain qui ont eu cet honneur. Ce match marquait également le dernier match à domicile de notre Bello national qui a déjà tant fait pour nos CéciZèbres Merci et bonne route à toi Bello  

Team building avec les U21 du RCSC   

ZEBRA CUP 

Chers amis, Cécifoot Charleroi organise la Zebra Cup le samedi 7 mai et dimanche 8 mai 2022 au centre d'entraînement du Royal Charleroi Sporting Club, Rue du Bois Planté 228, 6001 Marcinelle !
Pour cet événement nous recherchons cinq équipes , le prix du séjour revient à 65€ par personne, de 1 à 10 personnes pour chaque personne supplémentaire le prix revient à 85€ le prix comprend deux nuits du vendredi 6 mai jusqu'au dimanche 8 mai avec repas du vendredi soir au dimanche midi ! Quelle équipe remportera le trophée ultime cette année ?
Nous cloturerons les inscriptions le 15 avril, si vous êtes intéressés contactez nous sur notre page Facebook ou par e-mail à : cecifoot.charleroi@outlook.be
**************
Dear friends, Cécifoot Charleroi organizes the Zebra Cup on Saturday 7 and Sunday May 8, 2022 in the training center of the Royal Charleroi Sporting Club, Rue du Bois Planté 228, 6001 Marcinelle!
For this event we are looking for five teams The price for the stay costs 65 € per person, from 1 to 10 people for each additional person the price costs 85 € the price includes two nights from Friday May 6 until to Sunday May 8 with meals from Friday evening to Sunday lunch! which team will win the ultimate trophy this year? 

MATCH AMICAL  

Samedi 5 mars 2021, nos CéciZèbres seront à Liège pour une rencontre amicale face au Standard de Liège 

Elite Soccer Chau. d' Argenteau 56, 4601 Visé